Haka sacré de guérison

Rencontre avec Waimaania Iris Häusermann et Ojasvin Kingi Davis

Par Claire Eggermont
Photo: Adrien Meynard

Pour l’INREES, février 2017.

« He uri no marama, Hohou rongo, Toa matou », « Descendants de pure lumière, Résonnant la paix, Nous nous tenons debout et forts »… Ainsi entonnent aux quatre coins du globe les milliers de danseurs du « Grandmothers Healing Haka » formés par Ojasvin Kingi Davis, représentant officiel des peuples maoris, et sa femme Waimaania Iris Häusermann, suissesse d’origine, danseuse et chorégraphe inspirée. Si nous ne connaissons généralement du haka que la version médiatisée des All Blacks, Waimaania et Ojasvin en proposent une toute autre interprétation, celle d’une danse chantée et sacrée, pratiquée à des fins de guérison et d’éveil de conscience.

Se souvenir de nos origines célestes

Danse de pouvoir connue par les Maoris en Nouvelle Zélande depuis la nuit des temps, le haka aurait été donné par les dieux afin d’aider les humains à s’incarner et à faire descendre l’énergie divine sur la terre. Depuis, d’innombrables formes ont été créées dont chacune a sa propre histoire et sa propre intention. « Le haka est comme la nature, raconte Ojasvin, il est sans cesse en évolution. Avec la colonisation anglaise et la chasse aux chamanes qui en découla, le sens originel du haka s’est dissipé pour ne laisser généralement qu’une pratique populaire de revendication culturelle. Aujourd’hui, nous souhaitons réhabiliter son aspect sacré et le mettre au service de l’éveil du nouveau monde. »

C’est suite à sa rencontre en 1998 avec Shin, fondateur de l’école du Yoga de l’Apprentissage Intégral, lors d’une Célébration pour la terre réunissant de multiples cultures et traditions, qu’Ojasvin eut l’inspiration de créer le Grandmothers Healing Haka. « Aîné d’une lignée de 53 petits enfants, je pratiquais le haka depuis tout jeune avec ma grand-mère. J’avais pour habitude de la solliciter pour ses conseils et sa sagesse. Lorsque je suis rentré chez moi après cette rencontre, nous avons écrit ensemble cette nouvelle forme de haka célébrant l’union dans la diversité. Si l’enseignement de Shin et le nôtre se sont si bien associés, c’est que nous partageons le ressenti selon lequel que toutes les cultures et religions sont les expressions d’une même Source. Se souvenir de nos origines célestes et faire briller nos étoiles sur la terre, ne serait-ce pas ce à quoi nous sommes aujourd’hui appelés pour redonner du sens à nos vies et à notre monde ? »

Lire l’article dans son intégralité sur:

http://www.inrees.com/articles/haka-sacre-guerison-nouvelle-zelande-maoris/

En savoir plus sur le Grand Mothers Healing Haka:

https://www.grandmothershealinghaka.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s