Vision chamanique ancestrale: Réparer les liens à la vie et retrouver notre vraie nature

Vision chamanique ancestrale:
Réparer les liens à la vie et retrouver notre vraie nature au sein du Grand Rêve…

Par Liliane Van der Velde et Claire Eggermont
École Nature Conscience et Chamanisme

Article paru dans Synodies, automne 2015.

L’école Nature Conscience et Chamanisme, fondée par Liliane Van der Velde, initie chaque année des centaines de personnes à des pratiques de reliance. À la croisée entre chamanisme ancestral et physique quantique, ces pratiques nous permettent de rétablir des liens sains et solides entre les différentes parties de notre être, les autres, la nature et les forces invisibles et intelligentes qui sous-tendent la vie. Qu’on les appelle esprits ou champs alliés, ces forces nous apportent les ressources nécessaires à la réunification de notre être, à l’épanouissement de notre nature profonde et à notre juste place dans la grande Toile de la Vie.

Le chamanisme ou l’art d’être relié

Chacun de nous porte un rêve : le rêve de son âme, et chacun de ces rêves précieux éclaire un point de la toile sacrée du vivant… C’est ce que les Aborigènes nommaient le Grand Rêve de l’univers…

Le chamanisme est généralement associé à des rituels folkloriques issus de traditions anciennes, souvent inadaptés à notre société moderne. Or, le chamanisme n’est rien de moins que l’art d’être relié, l’art d’être entier. Aux quatre coins de la planète, tous les peuples premiers, bien qu’éloignés les uns des autres, avaient ce point commun de savoir vivre en lien avec l’ensemble du vivant, non seulement avec les plans incarnés et visibles – notamment les différents règnes de la nature –, mais aussi avec l’intelligence à l’œuvre derrière toute création. Ils se sentaient eux-mêmes partie du grand Tout, de cette grande Toile invisible dont les fils lumineux relient toutes choses entre elles pour former l’univers.

Les pratiques chamaniques, aussi diverses soient-elles, honorent et incarnent ainsi la vision systémique la plus ancienne qui soit, celle qui sous-tend la vie depuis l’Origine. Cette vision sous-entend que tout est inter-relié, qu’un système ne peut vivre seul sans échange avec les autres. L’être humain est perçu comme un élément d’une convergence de champs intelligents, interconnectés les uns avec les autres et incluant ses aïeux, sa famille, son environnement, son travail, ses potentiels, sa culture, ses croyances, son essence profonde, etc. Son évolution se fait par la collaboration et l’échange avec ce qui l’entoure.

L’utilité des pratiques chamaniques aujourd’hui est de nous réapprendre à nous relier et à assumer ainsi notre véritable rôle d’être humain, gardien de l’harmonie sur Terre…

Témoignage :
Nous sommes allés en groupe honorer l’esprit d’une source tarie depuis près de vingt ans. L’une de nous s’était sentie appelée en rêve vers cette source voisine. Nous avons rencontré son esprit en état de conscience chamanique, nous avons chanté pour lui, nous l’avons relié aux quatre directions, nous avons fait des offrandes aux endroits demandés. Une semaine plus tard, la source s’est à nouveau emplie, s’est mise à couler à flots et a pu abreuver tous les bassins alentours ! Comme toute chose, elle avait besoin d’être vue, honorée pour exister.

Modernité et perte de liens
Vers une nécessaire réunification

Au sein notre société actuelle, nous souffrons de la maladie collective de l’Oubli du Grand Rêve… Le matérialisme et l’individualisme poussés à l’extrême font que de nombreuses personnes sont en perte de liens, de repères et de sens, comme déracinés autant du ciel – de l’invisible –, que de la terre – la nature. Ils ne savent plus le sens de leur travail, ni la provenance de leur nourriture. Ils n’ont plus le sentiment d’appartenance à une tribu dans laquelle ils pourraient se reconnaître et trouver leur juste place. Ils n’ont plus conscience de leur rôle dans la toile du Grand Rêve.

L’éducation dissociée de la nature a créé une culture hors-sol et artificielle. Cette séparation/dissociation a amené progressivement un déséquilibre tant écologique, socioculturel que spirituel, avec son cortège de malaises et de maladies dites de civilisation. Car, selon l’une des lois fondamentales du vivant, ce qui n’est plus relié et nourri perd son sens et son équilibre et finit par s’étioler et se fragiliser. La crise actuelle et le mal-être grandissant symptômatisent selon nous cette perte de liens avec des notions, qualités et ressources fondamentales, soutenant la Vie depuis l’Origine. Cela explique le regain d’intérêt actuel pour les pratiques chamaniques ancestrales. Car l’être humain a soif de retrouver sa place, ses racines, son lien aux autres et à la nature, pour se retrouver lui même dans toutes ses dimensions.

Il est vital de réapprendre ce lien. C’est ainsi qu’au travers des divers soins, activités et formations proposés par notre école Nature Conscience et Chamanisme, nous tentons de réhabiliter la vision chamanique ancestrale qui ne se borne pas à appliquer des pratiques passées inhérentes à d’autres cultures. Il ne s’agit en rien d’un retour en arrière. À l’image de la vie, cette approche est intégrative : elle inclut la nature de chaque culture, le stade d’évolution de chacun, les outils actuels, les savoirs et sciences modernes, etc. et intègre toutes les approches thérapeutiques, y compris conventionnelles, en leur donnant leur juste place dans l’ensemble. Elle est évolutive dans le sens qu’elle collabore avec les évolutions de la vie et de la conscience. Elle est systémique et holistique car elle inclut tous les champs auxquels participe la personne et toutes les dimensions de sa conscience du plan physique au niveau spirituel

Selon nous, la dimension « transpersonnelle » d’un être humain, ce qui s’étend au-delà de sa personne et de sa personnalité, n’existe pas séparément de sa dimension personnelle physique. Un équilibre épanouissant ne peut être atteint qu’en étant à tout moment en harmonie et relié à sa véritable nature, à la tribu, à la vie. Notre nature véritable comprend naturellement la dimension invisible, l’âme personnelle, elle-même reliée aux esprits de la nature, à l’intelligence de la Vie, le Grand Esprit.

Nous avons pu expérimenter que tout ce que souhaite l’âme, c’est d’être heureuse sur terre, en harmonie avec les autres, à sa juste place dans le monde.

Témoignage d’une participante :
Cette vision puissante place le chamanisme non plus en marge des techniques de guérison de notre société, mais en les incluant. Il est un art de vivre et une pratique de réunification totalement d’actualité, à un moment où la terre et le monde vivant souffrent et ont un besoin urgent que l’être humain s’y reconnecte.

envol

 À l’écoute d’une intelligence supérieure
Esprits et champs alliés

Dans son état habituel de conscience, l’humain a peu d’intelligence active à disposition et reste souvent cantonné à ses schémas connus. Dans l’état de conscience expansé qu’il est possible d’atteindre en voyage chamanique guidé par le son du tambour, il apprend à communiquer avec l’intelligence naturelle des « esprits ».
Il est important pour nous de préciser ici que ce que nous appelons « esprits » s’apparente de près aux champs quantiques ou morphogénétiques découverts par les scientifiques. Il s’agit de l’essence invisible et vibratoire de la nature, la source vitale et intelligente qui anime toute chose. Un champ est une structure immatérielle – mais mesurable – qui « porte » en elle de la conscience, de l’énergie, de l’intelligence, l’intelligence étant elle-même faite d’intentions et informations. Ce sont ces champs vibratoires qui informent et donnent forme à la matière.

D’après le biologiste Rupert Sheldrake, chaque type de système naturel possède son propre champ morphogénétique : les différents types d’atomes, de cristaux, d’organismes vivants, de sociétés, de modes de pensée ont chacun leur propre champ. Ces champs sont selon lui déterminants dans le comportement des êtres vivants qui héritent d’habitudes et d’informations de l’espèce par « résonance morphique ». Certains esprits sont matérialisés (comme ceux des humains, des animaux, des plantes, etc.), d’autres existent uniquement sur un plan énergétique. Ils peuvent être des champs vibratoires d’une qualité, comme la joie ou l’amour, d’un groupe (« l’esprit des arbres » au sens large), d’un élément, d’une institution.

Pour le professeur américain de neurologie et de psychiatrie Gary Schwartz, il y a dans l’univers une intelligence qui guide, organise et donne sens (il la nomme G.O.D.: Guiding Organizing Designing). Grâce aux instruments qu’il a développés, il a démontré qu’il était possible d’observer scientifiquement la présence des esprits qui collaborent volontiers avec nous. Pour lui, ces champs ou « esprits » ont une véritable motivation, une sorte d’engagement sacré, à aider l’humanité à redécouvrir sa nature spirituelle fondamentale et à travailler en collaboration avec elle pour résoudre nos problématiques personnelles et planétaires. Ils peuvent par exemple améliorer la croissance de graines si on sollicite leur aide.
D’autres expériences ont été faites dans ce sens comme dans les jardins de Findhorn où les jardiniers collaborent avec les esprits des plantes et obtiennent des résultats épatants. Ces pratiques sont appliquées dans de nombreuses cultures de par le monde. La permaculture et la biodynamie sont d’autres méthodes de collaboration avec le vivant.

Le Docteur Olivier Chambon, psychiatre, auteur du livre Le Chamane et le Psy, s’exprime ainsi : « Il est temps d’arrêter de croire que seul l’état ordinaire de conscience permet de réaliser des observations fiables, reproductibles et réelles, alors qu’en fait cet état de conscience ne permet qu’une perception appauvrie de la réalité. Pour les chamanes, les esprits sont aussi réels que vous et moi et existent dans une réalité aussi réelle que notre réalité ordinaire. Les esprits et cette autre réalité ne sont pas imaginés ni inventés : ils sont simplement perçus par d’autre canaux que la façon habituelle avec laquelle nous percevons notre réalité matérielle. Ce qui est imperceptible aux organes des sens humains est aussi important dans le diagnostic et le traitement de la maladie que ce qui peut être mesuré et évalué au moyen de nos sens les plus communs. »

D’après Bruce Lipton, l’intelligence de la cellule n’est pas dans son noyau mais dans sa membrane. C’est elle qui, selon les informations qu’elle perçoit, ouvre ou ferme les liens. Les membranes sont plus sensibles aux informations vibratoires qu’aux informations chimiques. C’est donc le lien et l’interface entre les choses qui fait l’intelligence d’une cellule, et non son contenu seul qui ne sert pas à grand chose s’il n’est pas relié. L’intelligence signifie « savoir mettre les choses en lien ».

Pratiques de reliance pour tous

Afin d’aider l’humanité actuelle dans sa quête de liens et de sens, nous proposons des stages et formations ouverts à tous dans lesquels nous dispensons l’apprentissage de diverses pratiques de reliance. Loin de tout dogme, de tout livre ou de tout savoir encyclopédique, la nature et ses alliés visibles et invisibles nous enseignent, chacun à notre manière, comment être à notre juste place dans le monde.

La pratique du voyage chamanique, guidé par le son du tambour, nous permet de rencontrer ce que nous appelons « esprits » ou « champs alliés » et de communiquer avec eux. Ils nous enseignent leur sagesse et nous apportent les ressources dont nous avons besoin.

Notons que la pratique du voyage chamanique existe chez tous les peuples premiers qui l’utilisaient pour interroger la nature et survivre en harmonie avec elle, mais aussi pour orienter des choix personnels ou pour la tribu, ainsi que pour la guérison. Cette pratique a été étudiée et réintroduite dans notre culture qui l’avait perdue, par les anthropologues, tel Michael Harner.

Dans cet état de conscience « chamanique », nous pouvons ainsi voyager dans d’autres réalités. Les mondes d’en-bas nous permettent de rencontrer la nature originelle et de dialoguer avec elle, de découvrir notre animal totem et les ressources pour notre santé et vie terrestre, de transformer nos peurs et blocages au sein de la forge alchimique. Les mondes d’en-haut quant à eux nous apportent sagesses et guidances plus éthérées, et nous ouvrent entre autres les portes de la grande banque universelle d’informations nommé champ Akashique.

Parmi d’autres pratiques, lors de notre camp d’été familial annuel, nous proposons aux adultes et adolescents la hutte de sudation. Ce rituel est un moyen de retrouver le lien viscéral avec la Terre-Mère. Il nous oblige à lâcher nos peurs et à nous abandonner en toute confiance, comme un enfant le ferait dans le giron bienveillant et sécurisant de sa mère. Il nous permet de déposer nos souffrances dans l’amour inconditionnel de la terre et de renaître.

La nuit de « quête de vision » que les adultes passent seuls en pleine forêt permet également de sentir cet accueil bienveillant de la nature, de dépasser les peurs primitives et de se sentir faire partie intégrante de cette grande famille.

Témoignage de Laetitia :
La pratique de savoir fondre mon corps dans la sécurité de la terre a été très utile pendant la nuit seule dans la forêt, quand un sanglier est venu gratter le sol à un mètre de mon sac de couchage. Je ne me suis pas sentie menacée mais forte et en paix.

Outre les voyages intérieurs, nous proposons de nombreuses pratiques corporelles, dont celle du « canal central » ou « arbre creux ». A travers elle, nous réapprenons à utiliser notre coprs en instrument merveilleux de reliance entre terre et ciel, et avec toutes les directions, tous les éléments. Nous pouvons alors accueillir et infuser en lui les qualités reçues précédemment par les « esprits ». Au final, ce qui est enseigné dépasse amplement un ensemble de techniques. C’est une manière d’être au monde, de vivre sur terre.

Le lien sacré à la vie et à l’invisible enseigné aux enfants

Il est bien sûr fondamental d’enseigner ces pratiques de reliance et de respect du vivant aux enfants, ou du moins d’entretenir ce lien inné avant qu’il ne s’étiolle. Lors de notre camp d’été, les animateurs se placent à l’écoute des enfants, de leurs envies, de leurs besoins, de leurs élans spontanés, de leurs différences.

Partant de l’accueil de ce qui est – émotions, motivations, etc. – et des matériaux disponibles dans la nature, ils proposent aux enfants divers jeux collaboratifs, activités manuelles et rituels simples. Par la simple présence des animateurs, progressivement la magie opère et les enfants peuvent prendre confiance et conscience qu’ils font partie intégrante de la nature, qu’ils ont une responsabilité à l’égard du vivant, et que chacun d’entre eux a sa place dans l’ensemble, sa qualité unique à exprimer dans le groupe et dans le monde.

La rencontre avec l’animal totem est très facile et enchanteresse pour les jeunes. Elle leur permet de retrouver leur propre nature instinctive et de rencontrer, en eux-mêmes, un allié qui leur apportera force, assurance, confiance en toute situation. Nous leur proposons à eux aussi de pratiquer le canal central, ou « la posture de l’arbre » et de sentir le bien-être résultant d’un équilibre stable entre terre et ciel. A force de manier le bois, l’eau, l’argile, le feu, de vivre une semaine en conscience, de porter attention à chacun et à toute chose, d’honorer la forêt qui les accueille, ils perçoivent peu à peu que tout est animé d’une force invisible et sensible, un esprit avec lequel ils peuvent interagir et collaborer.

Témoignage d’une adolescente : La magie du rituel du feu
Avec l’aide d’une animatrice, nous avons réuni tous les outils nécessaires à allumer un feu sans briquet ni allumette. Il nous a fallu pour cela avoir recours à tous les éléments. Nous avons d’abord honoré la terre, en l’arrosant et en la couvrant de pierres afin que le feu ne laisse aucune trace. Puis nous avons récolté des herbes sèches et des graines de chardon afin de préparer des petits nids prêts à accueillir notre première braise. Avec l’aide d’un archet, d’un support en bois et d’une pommelle, nous avons frotter le bois et sommes parvenus à allumer une première braise ! Nous étions si enthousiastes que nous avons crié de joie et soufflé très fort et elle s’est malheureusement éteinte ! Nous avons alors pris conscience que l’esprit du feu avait besoin de notre accueil, de notre douceur, qu’il peut être très fort mais aussi très fragile au démarrage. Nous avons donc choisi celui d’entre nous qui était le plus doux et le plus délicat et lui avons confié la mission d’attiser la braise. L’expérience a été concluante ! Notre feu était né ! Quand il est devenu grand et fort, nous lui avons remis sous forme de dessins ou de lettres ce que nous souhaitons transformer dans nos vies et dans le monde. Et nous avons veillé durant des heures notre feu dont nous étions si fiers !

Témoignage d’une animatrice :
Ce qui m’a particulièrement touchée pendant ce camp est de voir les familles vivre cette intense semaine en tribu. Parents et enfants avaient chacun leurs activités et se retrouvaient à certains moments. Il n’y avait plus de dissociation. Les enfants ont pris conscience que leurs parents n’étaient pas figés, arrivés, mais étaient encore en chemin, comme des enfants de la terre qui ont encore l’occasion de grandir… Ce fut très touchant de voir les enfants témoigner spontanément des élans d’amour et de soutien envers leurs parents.

Pour clôturer ces séjours avec les enfants, nous proposons un rituel de reconnaissance devant l’ensemble des adultes. Chaque enfant est reconnu oralement pour ses qualités propres, sa « médecine ». Il prend conscience de sa place au sein du groupe puisqu’elle a été nommée par les autres devant tous.

L’ensemble de ces expériences nous amène à considérer davantage l’enseignement chamanique comme une rééducation visant à développer la sensibilité, la conscience, la présence, la confiance et à observer les bienfaits qui en découlent naturellement.

Vision chamanique et quantique au service de la thérapie

L’Approche Chamanique de la Thérapie (ACT) est un démarche thérapeutique transpersonnelle, fondée sur la vision ancestrale chamanique. Elle considère tout symptôme ou maladie comme le signe de l’exclusion ou de l’oubli d’un élément important, d’une ressource, d’un principe vital ou d’un autre système. En retissant ces liens, nous permettons à la personne de réintégrer toutes ses parties et d’évoluer en harmonie avec son environnement humain et naturel.

L’ACT considère également tout symptôme comme une poussée d’évolution, un message de l’intelligence universelle, de champs ou de ressources cherchant à être réintégrés. C’est une invitation du grand Tout à grandir en incluant une qualité qui nous rapproche toujours plus de notre nature réelle. Notre expérience nous a démontré que si un symptôme se présente, c’est que la ressource correspondante existe et cherche à être intégrée.

La vision chamanique utilisée permet ainsi d’explorer les déformations des champs et systèmes qui constituent la personne et de faire appel à d’autres champs/esprits pour la soigner et la réharmoniser. L’ACT soigne en premier lieu le terrain dissocié de la personne, en reconstituant une toile de fond cohérente dans les différentes couches de sa conscience, au travers de ses différents corps. Car, si le corps physique est cuirassé, si l’énergie vitale est trop faible, si l’émotionnel est blindé, si de nombreuses failles sont présentes sur le corps éthérique, bref, si le terrain n’est pas travaillé et réharmonisé, la dichotomie dont souffre la personne ne fera que grandir. C’est ainsi que l’on a affaire à un nombre croissant de personnes vivant des expériences spirituelles fortes mais demeurant fragiles et instables sur le plan physique et matériel. L’expansion de conscience ne peut être constructive et épanouissante que si elle prend racine sur un terrain sain et équilibré.

La personne qui reçoit un soin en ACT apprend également à se connecter à ces champs alliés. Nous pourrions dire qu’elle est rééduquée dans se sens et qu’elle réapprend à se percevoir et se définir comme un élément faisant partie du grand Tout. Sa participation consciente lors de la réception de ces champs-esprits-ressources amplifie le transfert de leurs qualités et la ré-information de ses champs morphiques psychiques et corporels. En effet, plus il y a de consciences observatrices de ces champs, plus l’expérience co-créée sera réelle et se propagera dans les autres systèmes environnants. C’est une particularité des champs que de s’amplifier lorsqu’ils arrivent à notre conscience et sont accompagnés autour de l’intention du soin, dans les différents systèmes impliqués. Grâce à cette approche, la personne est enseignée à se relier à elle-même dans toutes ses dimensions, à recevoir des ressources/esprits qui semblaient inaccessibles car invisibles, et à les intégrer dans son quotidien .

Dans notre démarche à la croisée entre chamanisme ancestral et physique quantique, nous sollicitons donc les esprits ou champs alliés comme des ressources pour enseigner, guérir ou transformer, réinformer à tous les niveaux l’être humain, surtout lorsque celui-ci est limité par son identification à sa personnalité humaine ou à la société. Lors d’un soin ACT, le thérapeute se relie à un point du vue supérieur et intelligent de l’univers, une sorte de référent de guérison qui révèle les failles et les incohérences et amène les esprits-ressources manquants dans le système de la personne en demande. Le thérapeute apprend à accompagner par sa présence ces nouvelles ressources dans toutes les couches physiques, émotionnelles, mentales et spirituelles de la personne afin qu’elles puissent collaborer et exprimer l’essence profonde de la personne dans sa réalité physique. La guérison est alors perçue comme la réunion intelligente de champs complémentaires qui peuvent ainsi co-évoluer.

Le grand Tout et ses esprits alliés viennent en aide à l’être humain tout autant que celui-ci, par sa réalisation consciente, permet à l’univers d’évoluer. L’esprit anime la matière et notre présence consciente a une incidence sur la nature et sur la vie, non pas en voulant la contrôler ou la dominer, mais en étant présents, réunifiés. Nous pouvons redevenir des Êtres Humains à part entière, gardiens de l’harmonie sur la terre.

En savoir plus :
www.nature-conscience-chamanisme.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s